CONSULTANT

Publiée le 05.01.2018

Entreprise

Site Internet: http://www.mlal.org
Secteur d´activité:
Activités associatives
Agroalimentaire
Environnement, recyclage
Services autres
Services collectifs et sociaux, services à la personne
Offres d´emploi:Voir toutes nos annonces
ProgettoMondo Mlal est une Organisation non gouvernementale (Ong) de volontariat national et international. Elle a été constituée en 1966, ... lire la suite

Détails de l'annonce

Poste proposé : CONSULTANT

L'intervention de l’ONG ProgettoMondo.Mlal et l’approche par les cellules d’éducation nutritionnelle « CEN » 

 

Pour sa contribution à la lutte contre la malnutrition au Burkina Faso et au renforcement de l’effectivité des programmes prioritaires du ministère de la santé, ProgettoMondo Mlal met en œuvre depuis 2007 une approche dénommée Cellule d’éducation nutritionnelle (CEN), elle-même inspirée  des principes de l’épidémiologie communautaire. L'épidémiologie communautaire (EPICOM) est une approche qui privilégie une vision de prévention et de prise en charge de la maladie en donnant un nouveau rôle à la communauté. Cette communauté réfléchit sur les problèmes de santé, partage les causes et les solutions de ces problèmes, exprime des besoins prioritaires et participe activement à la mise en place des solutions les plus aptes à répondre à ces priorités. De ce fait, la communauté s'approprie de son droit à la santé et devient une ressource pour le système sanitaire publique, dépassant ainsi la vision de la population en tant que simple bénéficiaire des services de santé offerts.

L’approche de la CEN expérimentée dans les régions des Cascades et des Hauts Bassins, a été étendue à d’autres régions d’intervention telles que le Sud-ouest, le Centre ouest et le Centre est.

La cellule d’éducation nutritionnelle est une organisation à base communautaire qui vise à mettre en œuvre le paquet minimum d’activités  de nutrition  au sein de la communauté en vue de lutter contre la malnutrition des enfants de moins de 5 ans. Il s’agit d’un cadre de partenariat communauté-services de santé dans un but de promotion des activités de survie de l’enfant.

La stratégie CEN s’appuie surdeux organes que sont :

  •  Un noyau de prestataires composé d’animatrices communautaires (2 ou 3) choisies par la communauté et formés en nutrition et  les 2 ASBC du village. Ces agents sont appelés les animatrices/Animateurs des cellules d’éducation nutritionnelle (ACEN)   ;
  • Un comité villageois de nutrition (CVN) mis en place avec l’aide des personnes ressources de la communauté pour  suivre les activités des ACEN.
  •  
  • le dépistage des cas de malnutrition chez les enfants de 6-59 mois par l’utilisation de la mesure du périmètre brachial, ceci à travers des screening périodiques tous les trois (3) mois chez tous les enfants ou de façon routinière lors des contacts avec tout enfant de 6-59 mois ;
  • la référence des cas de malnutritions aiguës modérées et sévères au niveau du CSPS ;
  • la prise en charge des cas de malnutritions aiguës modérées au niveau communautaire  (en collaboration avec les agents du CSPS);
  • le suivi des cas de malnutrition aiguë (y compris des visites à domicile);
  • l’explication de la thérapie par la réhydratation orale aux mères ;
  • les démonstrations culinaires à base d’aliments locaux et conseils nutritionnels divers en langue locale aux mères ;
  • le suivi du statut vaccinal des enfants et  conseils aux mères
  • l’incitation des mères à faire les déclarations de naissance
  • la contribution à l’organisation de la supplémentation en Vit A chez les enfants de 6-59 mois et les femmes allaitantes ;
  • la contribution au déparasitage systématique des enfants de 6-59 mois ;
  • les autres activités déterminées de commun accord avec la communauté et le personnel de santé dans les limites de leurs compétences

 

Concernant spécifiquement la PECMAM Les intrants nutritionnels pour la prise en charge des MAM, le plus souvent, ne sont pas disponibles au niveau des formations sanitaires. Cette situation est source de nombreux abandons des cas de MAM. Pour pallier cela, une stratégie communautaire est proposée afin d’améliorer la prise en charge des cas de MAM et ainsi réduire les taux d’abandon et l’évolution vers la MAS. Ainsi la prise en charge communautaire des MAM se fait en collaboration avec les agents de santé selon les étapes suivantes :

  • la confirmation du cas au CSPS et l’enregistrement dans le registre de la malnutrition aiguë du CSPS ;  
  • l’administration du traitement systématique au CSPS :
  • la vérification du statut vaccinal qui est complété si nécessaire au CSPS ;
  • le retour de l’enfant au village et l’enregistrement dans le cahier de suivi MAM des ACEN ;
  • les rations sèches (farine) sont préparées au niveau village par les ACEN toutes les deux (2) semaines à partir du guide de recettes et à base d’aliments locaux fournis par la mère de l’enfant ;
  • le périmètre brachial est mesuré toutes les deux (2) semaines par l’ACEN ;

lorsque le périmètre brachial de l’enfant est au « Vert » à deux mesures consécutives, l’ACEN renvoie l’enfant au CSPS pour la confirmation de la guérison. Ainsi donc, l’enfant peut être déclaré guéri et pris en compte dans les statistiques du CSPS.

 

L’étude proposée ici vise à fournir des évidences en rapport avec les farines ménagères et les bouillies promues par les CEN dans le cadre de la prévention de la malnutrition et de la PECMAM, en termes de qualité, d’efficacité, d’innocuité afin de mieux les adapter. Elle pourra permettre d’envisager une éventuelle mise à l’échelle de la stratégie en vue de proposer une solution locale et adaptée à la problématique de la PECMAM et de la prévention de la malnutrition.

II Objectifs et résultats attendus

Objectifs général

Etudier la valeur nutritionnelle des farines ménagères promues par les CEN pour la prévention  de la malnutrition et la prise en charge de la malnutrition aigüe chez les enfants de 6-59 mois

Objectifs spécifiques

  1. Déterminer les caractéristiques des farines ménagères promues par les CEN ;
  2. Évaluer l’efficacité de la supplémentation des cas de MAM par les rations sèches à base de produits locaux ;
  3. Estimer le coût moyen de la supplémentation des cas de MAM par les rations sèches à base de produits locaux ;
  4. Estimer le coût moyen journalier de la préparation d’une bouillie promues par les CEN ;
  5. Evaluer les pratiques des mères quant à l’utilisation des farines ménagères à domicile 
  6. Faire des propositions pour l’utilisation des farines promues par les CEN.

 

Résultats attendus

  1. Les coliformes fécaux et totaux,  les levures et moisissures, la flore aérobie mésophile totale  des différentes farines ménagères promues par les CEN  sont dénombrées ;
  2. La teneur en matière sèche, le taux de cendres, la teneur en lipides, la teneur en protéines, la teneur en glucides totaux, la valeur énergétique ainsi la teneur en minéraux [calcium (mg), Fer (mg) et zinc (mg) ) et en vitamines [Vitamine A (µg d’équivalent rétinol), Vitamine B1 ou Thiamine (mg), Vitamine B2 ou Riboflavine (mg), Vitamine PP ou Niacine (mg), Vitamine C  ou Acide ascorbique (mg)] des farines ménagères promues par les CEN  sont déterminées ;
  3. Les taux de guérison, de décès et d’abandon ainsi que les gains de poids journalier moyen des cas de MAM supplémentés par la farine ménagère promues par les CEN  sont déterminés ;
  4. Le coût moyen de la PEC des cas de MAM par les farines ménagères promues par les CEN  est connu ;
  5. Le coût moyen journalier de la préparation des farines ménagères promues par les CEN  est connu ;
  6. Les pratiques des mères quant à l’utilisation des farines ménagères promues par les CEN   aussi bien pour la supplémentation des enfants MAM que la prévention  de la malnutrition sont évaluées ;
  7. Des propositions réalistes en rapport avec l’utilisation des farines ménagères promues par les CEN  sont faites.

 

III) Zone de l’étude

L’étude sera menée dans deux districts sanitaires ; Dano et Diébougou dans la région du sud-ouest.

3.1 La région du sud-ouest est située dans la partie Sud-Ouest du Burkina Faso.  Elle est limitée à l’Est par la région du Centre-ouest et la république du Ghana ; à l’Ouest par les régions des Cascades et des Hauts Bassins ; au Nord par les régions de la Boucle du Mouhoun, des Hauts Bassins et du Centre Ouest ; et au Sud par la république de Côte d’Ivoire. Elle couvre quatre (4) provinces qui sont la Bougouriba,  le  Ioba,  le  Noumbiel  et  le  Poni  et  compte  quatre  (4)  communes urbaines, 24 communes rurales et mille quatre-vingt-quatre (1084) villages. Le chef- lieu de la région est Gaoua situé à 400 Km de Ouagadougou la capitale et à 215 Km de Bobo-Dioulasso la deuxième ville du pays. Sur le plan sanitaire la région compte 5 districts sanitaires (Batié, Dano, Diébougou, Gaoua et Kampti).

 

Durée de l’étude

L’étude se déroulera sur une période maximale de 3 mois entre 29 janvier 2018 et le 30 avril 2018

V. Missions des experts/consultants et produits attendus

Dans le cadre de la réalisation de l’étude, l'appui de consultants sera sollicité. Les consultants collaboreront avec  l'équipe de l'ONG ProgettoMondo Mlal et les partenaires institutionnels : DN,  DRS du sud-ouest et les DS de Dano et de Diébougou.

5.1 Missions des consultants 

Les prestations suivantes sont globalement attendues des consultants :

  • Soumettre à l’appréciation de l’ONG ProgettoMondo Mlal et de ses partenaires (comité de suivi) un protocole d’étude visant à la réalisation  de l'étude intégrant la formulation des questions de recherche, la définition des objectifs, les approches méthodologiques et la description des instruments de collecte d’informations, le plan d'analyse et de présentation des résultats ;
  • Elaborer un chronogramme d’exécution de l’étude ;
  • Appuyer l’ONG dans la planification logistique et financière de l’étude ;
  • Elaborer les instruments de collecte de données, de saisie et d’analyse des données avec des logiciels appropriés ;
  • Former les équipes  devant intervenir dans la réalisation de l’étude ;
  • Coordonner la collecte des informations sur le terrain en rapport avec les aspects quantitatifs et qualitatifs de l’étude : recrutement, formation des enquêteurs, organisation de la collecte des données et supervision des enquêteurs, en collaboration avec l’ONG et les équipes de la DRS et des DS ;
  • Coordonner les analyses physico-chimiques et microbiologiques des farines produits alimentaires promus par les CEN (prélèvements sur le terrain, analyse, interprétations, commentaires des résultats, recommandations, etc)
  • Organiser la saisie des données ;
  • Traiter et analyser les données ;
  • Ecrire le rapport de l’étude en intégrant les principales recommandations ;
  • Présenter les résultats de l'étude et les recommandations  de manière spécifique à ProgettoMondo Mlal au comité de suivi et aux partenaires institutionnels

 

5.2 Produits attendus

Le consultant produira un rapport provisoire au plus tard vingt (10) jours après la collecte des dernières données. Ce rapport sera soumis à ProgettoMondo mlal et au comité de suivi pour observations. La soumission du rapport provisoire sera suivie de la préparation et l'exécution d'une session de restitution des principaux résultats et des recommandations aux partenaires. Le rapport définitif sera finalisé dans les dix (10) jours qui suivent la rencontre de restitution en tenant compte des observations formulées par ProgettoMondo Mlal et ses partenaires.  

A la fin de la mission, le Consultant devra remettre les produits suivants à ProgettoMondo Mlal (PMM) :

  • le rapport définitif en format papier en trois exemplaires 
  • le rapport définitif en version électronique PDF et Word.
  • les supports et outils utilisés dans l’étude (format électronique)
  • l’ensemble des données saisies de l’enquête (format électronique)
  • les programmes d’analyse des données
  • les différents questionnaires remplis. 

VI. Délais d’exécution

Le Contractant entamera les Tâches le 29 janvier 2018 et les achèvera au plus tard le 30 Avril 2018.

Le contractant soumettra progressivement des rapports périodiques  sur le degré d’avancement et les difficultés rencontrées.

A l’achèvement des Tâches, un rapport final sur support électronique sera adressé au coordonnateur médico-nutritionnel du MLAL, et déposé pour PMM et CISV auprès du bureau de Dano (version électronique et papier) au plus tard le 15 mai 2018 à 17H00. 

 

Profil recherché pour le poste : CONSULTANT

Profil du consultant 

Le consultant doit :

  • être un nutritionniste, un épidémiologiste, un sociologue, un statisticien ou médecin spécialiste en santé publique avec une formation et ou expérience avérée dans la conduite des études dans le domaine de la santé/nutrition ;
  •  avoir une expérience antérieure dans la coordination des enquêtes épidémiologiques et plus spécifiquement des études dans le domaine de la nutrition ;
  • avoir une bonne connaissance du système de santé du Burkina Faso ;
  • avoir des compétences/expériences dans la réalisation ou la coordination des analyses physico-chimiques et microbiologiques de produits alimentaires
  • avoir une bonne connaissance du programme PCIMA et  ANJE du Burkina Faso
  • avoir une bonne capacité d’analyse ;
  • maîtriser l’utilisation des logiciels de traitement et d’analyse des données statistiques et épidémiologiques ;
  • Avoir une grande capacité dans la rédaction des rapports d’enquêtes,
  • Avoir une bonne connaissance des approches communautaires et ou  l’approche CEN serait un atout ;
  • être flexible et respecter les délais.

VII. Conditions et critères d’appréciation des offres 

Le consultant devrait présenter une proposition technique (protocoles d'étude et aspects logistiques et matériels) et une offre financière (honoraires, couts des prélèvements et analyses, logistique,  restauration, hébergements etc.) pour réaliser l’étude auprès de la coordination du Projet au niveau du Bureau de l’ONG ProgettoMondo Mlal à Dano et/ou à Ouaga.

7.1. Contenu de la proposition technique

- Présentation de la structure et ou du consultant principal et description de ses expériences en matière d’enquête y compris la liste d’enquêtes déjà réalisées ;

- Description de la méthodologie et du plan de travail que le consultant compte mettre en place pour accomplir la mission ;

- Liste nominative du personnel que le consultant compte utiliser pour accomplir la mission - Diplômes et CV du personnel clé proposé (un seul CV par poste proposé) - Observations et suggestions sur les présents Termes de référence. 

7.2. Critères d’appréciation des offres 

Les critères d’appréciation des offres sont présentés dans le tableau ci-dessous.

L’appréciation des offres se fera selon les conditions éliminatoires suivantes : 

  • Conformité des offres avec les exigences de la soumission ; 
  • Etude des offres techniques ayant satisfait les conditions de conformité de la soumission suivant les différents critères d’appréciation sur un barème total de 100 points. 
  • Analyse des offres financières pour les offres ayant obtenu au moins 65 points à la suite de l’étude de la proposition technique.  

 Tableau 2 : Critères d’appréciation des offres techniques

Critères Barème

Critères Barème

Critère 1 : Méthodologie proposée pour la conduite de la mission

 

Compréhension des TDR

10

Clarté de la présentation de l’offre 

10

Efficacité et clarté du chronogramme/planning des activités

5

Adéquation de la méthodologie avec objectifs et résultats attendus

20

Total

45

Critère 2 : Capacité du consultant principal et compétitivité de l’équipe proposée

 

Expertise, expérience professionnelle du consultant principal dans les questions de santé publique et/ou d’épidémiologie et/ou de nutrition

5

Expertise, expérience professionnelle du consultant principal dans les questions de nutrition et plus spécifiquement la PCIMA et ANJE

10

Expérience dans la conduite des enquêtes épidémiologiques dans le domaine de la santé

10

Expérience dans la conduite des enquêtes épidémiologiques dans le domaine de la nutrition

10

Expérience/compétences dans la conduite d’analyses physico-chimiques et microbiologiques de produits alimentaires

10

Compétitivité de l’équipe proposée en fonctions des expertises appropriées proposés

10

Total

55

 

VIII. Délai de dépôt des Candidatures  

Le consultant doit déposer une offre technique pour réaliser l’étude et une offre financière par courrier électronique au plus tard le vendredi 19 janvier 2018 à 15 heures GMT.

Adresses email pour envoi des offres par courrier électronique : 

 

Pour les demandes complémentaires d'informations : 76 60 04 31 / 65 54 54 02 ou email aux adresses ci-dessus mentionnées

 

Critères de l'annonce pour le poste : CONSULTANT
Métier:
Métiers de la santé et du social
Secteur d´activité:
Activités associatives
Agroalimentaire
Type de contrat:
Temps partiel
Région:
Gaoua
Ville:DANO
Niveau d'expérience:
Expérience entre 2 ans et 5 ans
Niveau d'études:
Bac+5 et plus
Langues exigées:
françaisbon niveau